« Où est la dimension éthique de votre concept ? ». Telle est l’une des premières questions que l’on nous a posées au lancement du projet Ethic Village Djerba. On le comprend, car il est vrai que cela n’est pas évident. Voici quelques éléments de réponses.

Tout d’abord, l’éthique, dont on parle ici, est sans ambiguïté l’éthique musulmane. Ce projet a été pensé par un musulman, pour lui-même et sa famille en premier lieu. C’est à dire ma famille et moi même :), soyons clair.

L’ensemble de l’équipe qui a travaillé sur ce projet a essayé d’y intégrer nos valeurs partout où cela a été possible :

– respect des normes de construction tant au niveau de ce qui est visible, que ce qui ne l’est pas aux yeux d’un visiteur : les plans ont été réalisés par un architecte, un ingénieur béton ainsi qu’un ingénieur fluide, tous connus à Djerba pour leur professionnalisme et ayant pignon sur rue ;
– respect des ressources naturelles : gestion de l’eau, gestion de l’énergie solaire, gestion de l’énergie électrique, gestion des matériaux de construction ;
– 99 % de nos achats pour le complexe a été acheté en Tunisie, alors qu’il est répandu pour les Tunisiens résidant à l’étranger d’importer de France ou d’ailleurs du fait d’une prétendue meilleure qualité ailleurs ;
– salaires des intervenants sur le chantier : nous les avons payés et nous continuons de les payer au-dessus des normes locales ;
– la sécurité des futurs locataires, petits et grands, a guidé nombre de nos choix
– la qualité des matériaux a toujours été privilégiée sur le prix ou la disponibilité, quitte à prendre du retard ou avoir des surcoûts
– Seuls les couples mariés seront autorisés à louer
– L’alcool est strictement interdit dans toute l’enceinte du complexe
– Une tenue décente sera obligatoire dans les espaces communs

Le complexe a clairement été pensé comme un espace familial.

Croyez moi ! Il a souvent été difficile de suivre nos principes malgré toutes ces contraintes que nous nous sommes volontairement imposées. Les pressions et les tentations sont grandes dans une société baignant dans le « vite fait et moins cher ». Mais lorsque l’on veut Lui plaire, on garde le cap et on œuvre en conséquence.

J’essaierai de détailler chacun de ces points dans les billets à venir. D’ici-là abonnez vous à nos réseaux sociaux ainsi qu’à notre newsletter pour restez informés !

Was salam !

Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.